Agnès Méric, des chansons entre légèreté et gravité.






Agnès Méric, des chansons entre  légèreté et gravité.
Où vous situeriez-vous comme artiste ? Sur quelle étagère pensez-vous qu'on puisse ranger vos disques ?

Je me situe, je pense dans la nouvelle scène française dans le registre de la chanson française à texte à la fois intimiste, décalée et parfois engagée. On pourrait ranger mon disque sur la même étagère que Barbara et Olivia Ruiz car il y a dans mes chansons un contraste entre légèreté et gravité.

Est-ce que vous mettez une hiérarchie entre votre musique et vos textes. A choisir (je sais, j'adore les questions idiotes) vous tourneriez-vous vers l'écriture de poèmes (donc sans musique) ou vers l'écriture d'instrumentaux ?

Je considère que dans mes chansons c'est le texte qui prime, la musique (mélodie et rythme) étant relativement simple même s'il y a une recherche au niveau des arrangements. A choisir, sans hésiter je me tournerais plutôt vers l'écriture de poèmes. D'ailleurs avant de faire de la chanson, j'écrivais déjà de la poésie entre autres car je voulais devenir écrivain, projet que j'ai mis de côté pour l'instant car il était trop solitaire. Je suis une amoureuse des mots et j'ai depuis toujours la passion d'écrire même si la musique est importante aussi et qu'elle occupe une grande place dans ma vie. J'ai une âme de poète et de musicienne mais je dirais que mon atout c'est avant tout ma plume.




Agnès Méric, des chansons entre  légèreté et gravité.
Est-ce qu'il y a des sujets nouveaux que vous vous verriez aborder pour le prochain album ?

Oui, je vais notamment devenir maman d'ici peu, ce qui m'inspire de nouvelles chansons! Sinon j'ai déjà écrit en vue d'un nouvel album des chansons un peu "philosophiques" sur des thèmes comme le bonheur, l'urgence de vivre avant la mort, l'importance de prendre son temps et toujours une pointe d'humour avec des chansons d'auto-dérision.

Quelle évolution notez-vous entre vos deux disques ?

Le deuxième album est sûrement moins sombre, plus léger que le premier qui témoignait d'un certain mal de vivre. L'humour y a fait son apparition alors que le premier album était plus "sérieux". Sinon il y a eu aussi une évolution au niveau musical avec une collaboration avec des guitaristes différents : beaucoup d'arpèges et quelques rythmiques latino-américaines avec Pierre Azoulay sur le premier album et des arrangements un peu plus recherchés avec Momo Setouane sur le deuxième même si on reste dans la simplicité.

Agnès Méric, des chansons entre  légèreté et gravité.
Quelle évolution souhaiteriez-vous entre ce dernier disque et le prochain ?

Pour le prochain disque, j'aimerais m'entourer de nouveaux collaborateurs pour trouver de nouvelles couleurs d'arrangements avec je l'espère une orchestration plus fournie. Et je souhaiterais faire un travail sur ma voix et l'interprétation pour rendre ce disque vivant, touchant...

Est-ce que le retour du public et celui de la presse sont importants pour vous ?

Bien sûr que le retour du public et de la presse est important pour moi, je dirais même primordial car j'ai besoin d'un regard extérieur et de partage. Je suis toujours impatiente à la fin des concerts d'avoir les impressions de mon public. Quant à la presse, c'est une reconnaissance à mon petit niveau qui me motive et me pousse à continuer.

Quand on est dans l'auto-production, comment compense-t-on le manque de moyens ?

Pour compenser le manque de moyens dans l'auto-production, il me semble qu'il faut mettre l'accent sur la sincérité, ne pas vouloir trop en faire et présenter un travail simple mais de qualité.

www.agnesmeric.com



Nouveau commentaire :
Twitter

Poster un commentaire.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 27 Avril 2017 - 06:58 Solynch, version 2.0