Entretien avec Solinch





Solinch, solitaire ou artiste solo asocial. Entretien seul à seul...


Musiciens.biz : Qu'est ce qui vous a amené à la musique ?

Solinch : Le hasard.
Ma soeur aînée  était la musicienne de la famille et prenait des cours de piano depuis très longtemps. Un jour, elle s'est décidée  à faire de la guitare. Elle a donc acheté une guitare, que je me suis appropriée  pour occuper mes soirées d' adolescent  solitaire et introverti au pensionnat..
Et ce fut le coup de foudre....

Musiciens.biz : Êtes-vous attiré par d'autres pratiques artistiques ?

Solinch : Le cinéma. Le dernier film qui m'a marqué c'est "the hours"avec Nicole Kidman et Meryl Streep. Je ne suis pas de ceux qui retiennent le nom de tous les réalisateurs et des comédiens du monde .... mais je suis très réceptif   aux ambiances,   et à tous ce qui reflète les profondeurs obscures de la nature humaine. Je crois être plus passionné par la vie que par l'art lui-même. L'art n' est pour moi qu' un outil  de communication ni plus ni moins. La musique au sens strict  du terme ne m'intéresse pas. La technique et la théorie  rendent service  seulement au début,  c'est tout.  Ce qui rend l'art intéressant, c'est les pulsions  qui en émane.

Musiciens.biz : Comment avez-vous fait votre apprentissage musical ?

Solinch : Je suis un autodidacte indiscipliné. Des cours m'auraient permis peut être d'aller plus loin, mais c'est ainsi.
Je suis plus artiste que musicien. Mon apprentissage s'est plus inspiré du rêve que de l'acharnement et de la méthode technique.

Musiciens.biz : Quel est le musicien qui a été pour vous un déclic ?
 
Solinch : Le groupe Noir désir m'a beaucoup motivé avec la révolte et la mélancolie de ses textes. Ses guitares étaient efficaces et minimalistes.
Sisters of Mercy était un bon exemple de sobriété dans la composition  et l'arrangement.
 
Musiciens.biz : Vous travaillez en solitaire. Est-ce un choix ou une contrainte ?

Solinch : Les deux. J'ai beaucoup déménagé car mon père était légionnaire. Le travail de groupe était par conséquent une perte de temps. D'autre part,  l'émotion est quelque chose de très personnelle, difficile à partager avec l'autre.
J' ai des désirs  et des projets que je n'arrive pas à imposer à autrui. Je m'efface du groupe et frustré je pars.
C'est mon coté asocial.

Musiciens.biz : Pouvez-vous présenter quelques chansons de votre disque ?
 

Solinch : Mes chansons sont globalement autobiographiques et tournent autour de la souffrance et du sadomasochisme amoureux. J'écris comme un dépressif (l'étau, mon double) il peut m'arriver d'avoir un regard moins égocentrique et plus rationnel (Nao l'indien, mammifère) qui véhicule cependant un certain cynisme sur la société. La chanson "sans détour" est le titre  peut-être le plus chaleureux au niveau texte. Musicalement je cherche l'efficacité mélodique et l'énergie.

Musiciens.biz : Quels sont vos projets ?
 

Solinch : Me faire un public à travers un site web et un cd qui sont une bonne vitrine pour un artiste. Après ça le plus dur reste à faire... Mon fantasme serait d'être auteur compositeur à 100%. Je travaille déjà pour des auteurs comme Stéphane et Christophe Botti dans l'illustration de pièce de théâtre, et pour un interprète " Chassagnac".

Musiciens.biz : Souhaiteriez-vous faire une carrière dans la musique ?
 

Solinch : Bien sûr, mais je ne foncerai jamais tête baissée dans la vie artistique. Mon souhait serait de connaître un jour cette fameuse période transitoire entre la vie réelle  "mon job actuel" et la vie d'artiste.


SOLINCH DES CLOUS
click to order


¤ Rock Clan : l'Echange de Bannières - Rock Français ¤



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 2 Janvier 2007 - 01:58 Téléchargez 'cercueil', un mp3 de Solinch