Hadopi devrait traquer le pirate sur Internet






Hadopi devrait traquer le pirate sur Internet
Le projet de loi Hadopi devrait être présenté en conseil de ministres mercredi prochain. Il devrait permettre à une Haute Autorité de rappeler à l’ordre l’internaute qui téléchargerait de façon illégale sur le réseau. Les Fai seraient mis à contribution, ils devraient transmettre les coordonnées du contrevenant qui risquerait de voir sa connection Internet coupée dans un troisième temps. Auparavant, il serait averti par mail, puis par lettre recommandée pour en troisième ressort se voir privé d’Internet s’il continuait à télécharger de façon illégale.

Cette mesure semble plus proportionnée aux yeux de ses partisans que le risque judiciaire actuel d’amendes d’un montant de 300 000 € assortis d’une peine de trois ans de prison.

Ce texte suscite des oppositions comme celle de la CNIL, du Parlement Européen qui « "invite la Commission et les États membres à éviter de prendre des mesures qui entrent en contradiction avec les libertés civiques et les droits de l'Homme et avec les principes de proportionnalité, d'efficacité et de dissuasion, telles que l'interruption de l'accès à l'Internet." » entre autres.

Il pose également le problème de voir donner des pouvoirs judiciaires à une Haute Autorité quand, dans notre démocratie, ils restent l’apanage de l’Autorité Judiciaire seule.

fr.wikipedia.org/wiki/Loi_Hadopi

Le projet de loi sur le site gouvernemental

Pétition contre le projet

52 artistes prennent position pour le projet .




1.Posté par SofiThEG76 le 30/06/2008 22:30
Je pense qu'il y a d'autres moyens pour lutter contre le téléchargement illégal et ce n'est surement pas les propositions de la loi Hadopi qui permettront cela.
Elle exige aux FAI ( Free, Livebox, Neuf, ...) de surveiller le trafi de leurs abonnés afin de veiller à ce qu'aucun fichier soumis aux droits d'auteur ne soit partagé.
Comment vont-ils voir la différence entre des fichiers illégaux et les mp3 que j'ai acheté légalement sur Internet ?
Au nom du respect de la vie privée, de nombreux acteurs de l'Internet se sont opposés à ces mesures Hadopi (CNIL, Parlement Européen, ...) et ça n'a pas l'air de bouger.
Il faut donc se réveiller car ce que se passe en ce moment est très grave.
On créé des lois sans prendre en compte les institutions importantes du secteur.
Des moyens existent pour que votre FAI ne puisse pas voir ce que vous faîtes sur Internet, au nom de la liberté, et notamment un système dédié à tous qui s'appelle Peer2Me et qui est gratuit.
Protégez-vous donc contre cette future loi et améliorez ainsi votre communication sur le Web.

2.Posté par edmond dantes le 01/07/2008 00:03
à quand une petition dont les signataires s'engageraient à ne plus acheter de rondelles aux 52 grippe-sous ? on leur a proposé la licence globale, leurs producteurs l'ont rejetée. Le piratage continuera qu'ils le veuillent ou non par d'autres canaux et ils seront gros-jean comme devant !

3.Posté par maraudeur84 le 05/07/2008 15:07
Il fallait bien se douter que cette loi capoterait avant même d'avoir vu le jour. La surveillance des internautes téléchargeurs exercée par les FAI était forcément irréaliste. Il faut absolument que les dirigeants des "Major-Companies" comprennent que les temps ont changé. Le public ne veut plus d'une culture financièrement élitiste. Il faut que ces messieurs acceptent de gagner moins d'argent que jusqu'à présent. La solution pour faire baisser le taux de téléchargement dit illégal passe soit par la licence globale, soit par la mise à disposition d'une offre légale bon marché, par exemple au prix maximum de 2€ l'album de musique ou de chanson sans DRM. Si les pouvoirs publics persistent dans la défense aveugle et jusqu'auboutiste des maisons de disque et autres SACEM, les internautes vont forcément se tourner massivement vers les moyens de masquer les adresses IP, comme les proxies anonymes par exemple, et la chasse généralisée dirigée contre les téléchargeurs dits illégaux ne fera qu'un flop !

4.Posté par Moi le 07/07/2008 15:25
Même si l'état ne possède aucun moyen de répression vis à vis des dérives qui résulteront de la loi Hadopi, les échanges issus des conversions des DVD de location en DIVX (que certains stockent sur des disques dur externe de 500 Go ou plus) demeurreront illégals.

Aussi ne convertissez pas les DVD de location en DIVX dans le but de troquer ces fichiers contre d'autres fichiers de films, car cette variante consiste à détourner le système HADOPI.

Merci....

Nouveau commentaire :
Twitter

Poster un commentaire.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 26 Février 2017 - 16:09 Télécharger de la musique : mp3 gratuits et légaux

Samedi 5 Mars 2011 - 08:57 Proposez vos Mp3 pour la compil 2011