Interview de Silerêves : Le lab





Qui pouvait mieux que Silerêves inaugurer le Lab de Dbc, cette émission où les musiciens ont carte blanche pendant une heure ? Une heure dans un univers onirique teinté d'humour, ré écoutez le lab de Silerêves...


Interview de Silerêves : Le lab
Musiciens.biz : Silerêves, tu as inauguré le Lab de dbc, avais-tu des contraintes ?
 
JFR l'animateur m'a simplement proposé « une émission où tu as carte-blanche", point-barre. Bon, alors j'ai demandé (timidement) : « Mais c'est qui qui fait la parlote ?"
Là, d'un ton autoritaire il a hurlé : « C'est toi, triple buse !!!! Fais toi-même ta parlote !!!".
Voilà, j'étais devant un défi et sans aucune contrainte, je pouvais donner libre-cours à ma
fougue créatrice qui allait plus tard dévaster les ondes et créer le plus grand raz-de-marée
de la web-radio des 50 dernières années. Cela a changé ma vie. Je ne sais pas pourquoi, mais parfois je trouve insupportable d'être sérieux !
 

Musiciens.biz : T'es-tu imposé certaines choses au départ ou as-tu créé ton émission au fur et à mesure ?
 
Non, sérieusement, justement je me suis imposé deux choses : premièrement ne pas revenir en arrière et garder toujours les premiers "jets" que j'aurai improvisés (donc pas de préparation sur papier, et pas de seconde prise sauf en cas de crise de bégaiement). La seconde chose c'était de faire en sorte que l'auditeur ne s'ennuie pas. C'était pas forcément évident car j'ai des vieux morceaux qui font plus de 20 minutes sur le même accord, des trucs vraiment zarbis que je me devais de présenter dans le premier "LAB", puisque le "LAB" c'est ça : oser présenter des choses impossibles.
Pour ce qui est de la matière, c'est pas ça qui manquait, je suis remonté jusqu'en 1983 pour réussir à créer une impression de changement constant. Mais il fallait aussi qu'il y ait une continuité, un fil rouge, c'est pourquoi après avoir fait un fichier avec tous les morceaux choisis qui s'enchaînaient les uns aux autres, j'ai ajouté la fameuse "parlote".
Et comme certaines musiques avaient un côté franchement dramatique, j'ai pratiqué mon sport favori : un fort contraste entre pathos et rigolade, certainement inspiré du burlesque des Monthy pythons. J'ai été gêné cependant par un sale môme qui m'a fait ch.... mais je m'en suis débarrassé, je l'ai jeté dans un trou du temps. C'était un ersatz de JFR. Par moment j'ai tenté de définir le genre de musique qui allait suivre, mais en réécoutant plus tard je trouvais ça prétentieux ou ennuyeux, alors j'ai raccourcis ces passages, ou alors je les ai enregistrés à l'envers. Comme lorsque je dis que je fais du classique "latnemirepxe", alors que j'ai horreur des étiquettes. Si j'avais voulu faire des commentaires sérieux et
pertinents, vous vous seriez ennuyé, et moi-aussi. J'ai enregistré tous ça en une matinée puis je l'ai envoyé à DBC, et j'y suis revenu 5 mns par-ci par-là les jours suivants, ce qui fait que j'ai fini par envoyer une seconde version qui est celle que vous avez pu entendre. Oui, on peut dire que ça a été créé au fur et à mesure, parce que je n'avais pas
beaucoup de temps, et c'est tant mieux. Je me suis dit : même si j'ai l'air débile ou complètement pété, tant pis ! C'est le "LAB" !
 
Musiciens.biz : Si c'était à refaire, ton lab serait-il différent ?

Oui, il serait très sérieux et pédant, et j'y présenterai de la musique eniaropnetmoc sérielle
 
Musiciens.biz : On met un lien écoute et voilà. Tu veux quelle photo ?

Celle où je suis au milieu de toutes mes femmes nues. Ah bon ? Tu l'as pas ?  

Le Lab de Silerêves streaming en wma

télécharger le Lab de Silerêves en wma





1.Posté par bn le 29/09/2004 13:15
félicitations ce lab est une oeuvre à part entière. Ben

2.Posté par Corriya le 30/09/2004 16:44
oui, oui, je l'ai déjà dit quelque part ailleurs sur ce site et sur certains forums, ce Lab était une merveille de sensibilité et de dépaysement. Un voyage où l'on ne voit pas le temps passer pour tous ceux qui ne l'auraient pas encore écouté.
Coco

3.Posté par Mademoiselle Olivier le 13/11/2004 14:06
On télécharge pour ré-écouter !
Merci Silerêves !

Nouveau commentaire :
Twitter

Poster un commentaire.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 27 Avril 2017 - 06:58 Solynch, version 2.0