Je n’écrirai pas de chronique sur le dernier Ben Popp “Sur du vent”…






Je n’écrirai pas de chronique sur le dernier Ben Popp “Sur du vent”…
Je l’avais préparée pourtant… Après plusieurs écoutes minutieuses, j’avais pris mes notes, relevé le côté tubesque de Luna, observé l’intro très seventies de Nos au revoirs, constaté la couleur “Men at work” de Un peu de Marylin ou l’humour grinçant dans “le sage partage”.
Je pensais parler de la diversité des arrangements, tout en soulignant la persistance de la “patte Popp”, reconnaissable entre mille quelque soit la couleur du titre, comme cette manière si particulière de doubler à l’octave la voix lead un peu à la Steve Miller.
J’imaginais évoquer l’excellent mixage de Michel Gullo, coutumier du fait, la “Jean-Claude Lorenzino’s touch” à la guitare, ou bien la créativité de Ben, auteur de pas moins de 47 titres dans l’année qui s’achève … Bref, je vous aurais chaudement conseillé de vous le procurer cet album.

J’en aurais même profité pour témoigner de mon expérience d’accompagnateur exceptionnel (dans le sens de la rareté!) de Ben lors de son émission sur Radio Plus et du plaisir que j’ai pris à jouer quelques uns de ses titres, en acoustique, la manière la plus efficace de découvrir le vrai potentiel des chansons. Et quel potentiel… Dès les premiers accords, les premières notes de la mélodie, ça tourne, sans problème, sans prise de tête, Ben assurant avec la sérénité du pro des lignes mélodiques pas toujours évidentes mais qui font mouche à chaque fois.

Je vous aurais bien parlé de tout ça… Oui, mais voilà, il y a un hic… C’est que Popp, Ben ne désire plus, par “déontologie” poster d’articles autres qu’informatifs sur Ben Popp dans Musiciens.Biz.

L’affaire est donc caduque, à moins qu’à force de persuasion… Mais l’ardéchois est têtu, comme chacun sait. Il se pourrait bien alors que jamais vous ne lisiez cette chronique… qui n’a jamais existé.




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 6 Juillet 2017 - 18:29 Stéphane Mondino - Les rêves de Babylone

Vendredi 19 Mai 2017 - 17:37 Geyster - With all due respect