L' Entremetteur : la fin programmée d'une utopie .





Le collectif de l'Entremetteur est Mort de n'avoir su rassembler autour du noyau de sa belle idée d'échanges de dates de concerts les groupes de musiciens indépendants.


L' Entremetteur : la fin programmée d'une utopie .
Un retour d'expérience bien à propos dans le contexte actuel où chacun peine à aligner les dates de concerts, au regard des salles submergées de demandes, de la culture musicale française qui s'affranchit de groupes de qualité au profit de produits calibrés qui nuisent à l'ensemble par leur médiocrité...quand les "gros concerts"qui attirent la foule ne sont plus que des patchworks de pseudos artistes issus de TF1 ou de M6, ou de dinosaures de la chanson française qui peinent à relancer leurs carrières..

Il n'y a plus de prise de risque de la part des majors, il n'y a plus de place ici pour la grande aventure du rock n' roll..

J'ai cottoyé nombre de groupe d'une qualité inouie...qui ne parviendront guère plus à dépasser le stade des bars du coin, ou des mini salles, et sont voués à l'échec au regard du formatage organisé...

L 'Entremetteur n'est plus qu'un vague souvenir d'une utopie balayée par l'individualisme des groupes..

Fondé en 2004, l'Entremetteur proposait donc aux groupes d'échanger des dates de concerts : chaque groupe devenait Entremetteur et avait à sa charge de trouver localement une ou plusieurs salles pour y organiser une fois par mois un concert en invitant 2 ou 3 autres groupes du collectif à s'y produire. Le système d'ascenseur devait permettre un échange de dates dans des villes différentes. Le calcul était le suivant : Si 100 groupes organisaient une date par mois, cela permettait la réalisation de plus de 1000 concerts par an à plusieurs groupes..et de tisser une formidable toile d'araignée..

Nous avons donc conçu un site internet-catalogue porteur de l'idée et vitrine de nos groupes avec notamment le soutien des ARKITEKTS (Paris), de SEBKHA SCHOTT (le Mans) et d' ORPHEUS (Paris). Le site permettait aux groupes de s'y inscrire (gratuitement) pour permettre aux salles de faire leur marché pour l'organisation d'un concert ou le choix d'un groupe...Un forum était en place pour permettre aux groupe d'échanger des plans et de s'auto-appeler pour proposer des dates.

Suite à l'appel pour fédérer nos forces isolées, une centaine de groupe nous ont rejoint sur l'idée. Il s'est vite avéré que la pluspart ne souhaitaient que participer à des plans sans jamais jouer le jeu, c'est à dire devenir Entremetteur à leur tour, et proposer des dates.

J'ai pour ma part organisé sur Paris une dizaine de gros concerts et invité 4 groupes à partager la scène avec nous...je n'ai eu en retour que 3 concerts au regard des 40 que j'espérais !

La sélection naturelle s'est donc faite assez vite, nous avons vite senti les limites du collectivisme, seule une dizaine de groupes se sont réellement impliqués...

Je vous la fais courte maintenant, aussi rapide que la chute de cet empire...

Nous avons donc poursuivi l'idée et autoproduit une compilation avec les plus motivés d'entre eux. Chacun y a mis du sien, son meilleur titre et cofinancé en partie le pressage et la fabrication du CD...Chaque groupe devait récupérer 75 Cds et nous devions TOUS ensemble les faire parvenir aux producteurs de salle, aux radios, à tout ce qui pouvait faire émerger le collectif bien nommé..

J'ai mis du temps et de l'énergie pour mener à bien cette compilation....Seulement voilà..Une fois que la compilation a été produite, seuls 6 groupes sur les 13 impliqués dans la compilation ont récupéré leurs 75 cds, et n'ont jamais participé à l'envoi massif et au buzz programmé...Quand aux autres ils n'ont malgré leur investissement financier, jamais plus donné de leurs nouvelles !!

Je me suis retrouvé avec 500cds, le site de l'Entremetteur est devenu désert, le forum pollué par des robots qui y postaient des annonces de cul, puis Free a décidé de fermer définitivement le site pour cette raison et le webmaster a laché finalement l'affaire..

J'ai bien tenté 20 fois de relancer les musiciens des groupes, mais devant le peu d'enthousiame au final, j'ai donc finalement laché aussi le morceau...

J'écoule donc lentement mais surement les compilations et je me ressource autour des mes activités individualistes que sont la musique et la photo...

Voilà donc comme une belle idée est partie en fumée...

Je remercie les groupes ou les sites qui nous ont soutenu et relayé nos informations

Je ne crois donc plus au "collectivisme"...Nous agissons tous comme des tireurs isolés, c'est la raison pour laquelle le système nous domine et personne ne s'en sortira..

David Law - Juillet 2008


Achetez la compilation ( 10€) - 13 groupes - Contact davidlaw@noos.fr


http://davidlaw.fr (Photos)
http://myspace.com/davidlawspace en Solo)
http://myspace.com/davidlawnthearkitekts Indépendant Rock Pop)





1.Posté par Malin le 21/07/2008 18:25
Commentaire desabuse mais assez juste malheureusement... Perso, il y a un bon moment que je ne crois plus a l'altruisme chez les autoprods, au sens du collectif et je pense que Ben ne me contredira pas. Je me demande meme si l'egocentrisme n'est pas encore pire chez les zicos que dans d'autres milieux...

La soluce? Limiter les projets aux quelques potes ou connaissances dont on sait qu'ils renverront l'ascenceur.

Bravo tout de meme d'avoir essaye David ;-)

2.Posté par Thomas le 23/07/2008 11:57
Bonjour,
Je réagis suite à cet article, finalement quand je lis tes retours d'expériences exposé dans cet article. Je me dis que la solution pour les associations qui œuvre pour un projet, une idée, un concept, aussi solidaire qu'il soit ne peut passer et perdurer que si celui-ci se professionnalise.
J'œuvre pour ma part dans de domaine du jeu vidéo. Le principe de désolidarisation est le même chez tout le monde, la plupart des membres des associations, collectifs etc. se positionnent uniquement en tant que consommateur.
Finalement le monde de la musique et du jeu vidéo ne sont pas si éloigné que cela quand je constate que chacun joue dans son coin et reste dans son coin. Le problème commun à chaque structure étant le besoin de compétence et pas seulement de bonne volonté...
Pas non plus de quoi se lamenter : il y a ceux qui se bougent et les autres. Ceux qui se bougent sauront tirer profit de leurs expériences et des compétences qu'ils ont mis à contribution de tous afin de mieux rebondir.

3.Posté par eric le 29/07/2008 19:59
à Thomas,

Au départ de l'Entremetteur il y avait des bonnes volonté et des compétences. David est bon pour la com' il a un mini-réseau de contacts ici ou là qui permettait de lancer la machine. Aurélien de Sebkha-Chott était compétent en matière de webmaster. J'avais pour ma part réalisé les logos et fait le travail graphique du livret de la compil'. L'Entremetteur s'était formé en assoc'. Il ne s'agissait pas seulement de bonnes volontés.

Avec Orpheus nous avons organisé 3 ou 4 plateaux (dont certains plutôt bien payés). Le seul groupe ayant donné des dates de retour c'est David Law 'n' The Arkitekts... Ca en dit long sur l'implication des uns et des autres.

Je ne crois pas spécialement au collectivisme mais peut-être qu'il aurait fallu faire marcher la machine à 3 ou 4 groupes seulement avec des ambitions plus faibles au départ. Pour ensuite intégrer un groupe à la fois, progressivement, et ce avec des règles bien précises pour garantir un engagement de chacun.

Enfin bref cette tentative est maintenant terminée!!

Ce qu'Orpheus en retire ce sont des relations d'amitiés avec les Arkitekts et ce n'est pas négligeable!!

4.Posté par David Law le 02/02/2011 20:12
L'Entremetteur renait de ses cendres - 2010 / 2011 - Les concerts reprennent notamment au Klub, 14 rue St Denis, 1 concert par mois jusqu'en 2012, autour de la formation rock The Arkitekts.

Nouveau commentaire :
Twitter

Poster un commentaire.

Dans la même rubrique :
< >