La SACEM en pleine explication de texte sur les nouvelles règles concernant les radios locales privées





Chat avec la Sacem sur les nouvelles règles concernant les radios locales privées jeudi 10 juillet entre 19 et 19 h 30


La SACEM en pleine explication de texte sur les nouvelles règles concernant les radios locales privées
Un chat est organisé par la Sacem sur son site pour discuter des nouvelles modalités de ces répartitions.

Deux listes se sont mobilisées pour débattre avec la sacem.



Elles comptent déjà un millier d'auteurs compositeurs inquiets quant à leurs droits.

Ce chat se déroulera ici jeudi 10 juillet de 19 h à 19 h 30 en présence de Messieurs Laurent Petitgirard, Claude Gaillard et Louis Diringer pour la Sacem.

On peut d'ors et déjà poser ses questions sur le chat.

Il y sera qestion des "nouvelles règles pour des droits d'auteur équitables à destination des radios locales privées. Vous pouvez dès à présent poser vos questions en vous inscrivant ici.




1.Posté par Corriya le 10/07/2008 20:17
Oui, beeen, personne n'a répondu à ma question posée préalablement sur le site, et deux fois en direct sur le chat.

Elle concernait la répartition des forfaits payés par les radios-web qui sont redistribués au prorata à ceux qui gagnent le plus alors que la plupart de ces radios diffusent un maximum d'artistes indépendants et certaines même à 100 %.

S'agissait-il d'une question qui fâche ?

M'en vais aller la poser à la SUISA par écrit en leur demandant de me fournir une bonne raison de rester affiliée.

Ce qui me surprend le plus dans tout cela c'est que ce sont des musiciens qui sont à la tête de ce genre de sociétés et qu'ils répondent comme des politiciens, avec un flou très artistique néanmoins :-)

Corriya

2.Posté par Lettre à la sacem le 11/07/2008 09:35
Bonjour la liberté d'expression !!! Myspace a supprimé notre page unilatéralement !!!! A la demand de qui ???

A propos de myspace, qu'ils utilisent de la musique et qu'ils aient de telles rentrées d'argent publicitaires n'a jamais titillé quelqu'un à la sacem...on ne leur demande pas de payer comme on le ferait pour une petite radio associative ou un magasin de chaussures.

3.Posté par Corriya le 11/07/2008 14:51

Oui, j'ai vu ce matin dans ma boîte mail myspace que "lettre à la sacem" avait répondu à l'une de mes questions par mail, mais malheureusement n'ai pas pu lire sa réponse, la page ayant été effacée, les mails non lus l'étaient également.

Et justement me posais la question de savoir si la page avait été effacée par Myspace ou pas. Maintenant je le sais.

Je comprends mal cette réaction... les questions étaient posées de manière courtoise, hormis un intervenant qui était un peu plus abrasif, disons, mais qui a été remis à a sa place, je crois que nous pouvons tous en témoigner.

La manière dont la Sacem a éludé certaines questions embarrassantes ou répondu parfois de manière un peu vive, ne témoignait pas de la même courtoisie, ni d'un réel désir de dialogue et de faciliter la compréhension des nouvelles règles auprès des artistes en présence.

Pour répondre au dernier paragraphe du commentaire ci-dessus, je vous informe qu'une loi est en préparation concernant une taxe sur les petits revenus générés par le web :

http://www.ecrans.fr/Les-encheres-en-ligne-et-les,4595.html

c'est-à-dire les revenus émanant des pubs google sur votre site, des 3 mp3 que vous aurez vendus dans l'année en vente directe par paypal etc..., ou même votre vieille tv vendue sur ebay pour vous payer votre prochain jack :-)))

Je doute fort que les taxes dont Myspace deviendra à l'avenir redevable concernant les gains sur la publicité soient redistribués aux artistes du site.

Peut-être faudrait-il pour être entendus, mener une véritable opération de boycott , décider de ne figurer que sur les sites ou plateformes qui respectent nos droits les plus élémentaires, il en existe, se délier d'affiliations qui n'ont plus lieu d'être.

Mais pour cela il faudrait être suffisamment nombreux pour que cela ait un impact. Et vu la propension à l'individualisme des indépendants et leur réticence à s'unir pour combattre, je doute un peu que cela puisse se faire.

Coco

4.Posté par marsu le 16/07/2008 09:41
pour retrouver le contenu de la page MySpace, vous pouvez peut-être chercher dans google s'il n'y a pas une version en cache (je n'en ai pas trouvé pour ma part) ; et si l'un de ceux qui ont visualisé cette page a installé google desktop search, il y a moyen de consulter la version archivée localement (j'ai ainsi récupéré pas mal de pages d'un de mes propres sites effacés par "erreur" unilatérale, il y a quelques années).
Ce serait bien de les remettre sur un autre site afin que nous puissions savoir ce qu'il y avait dedans...

Sinon pour le tchat de ce soir, il est évident que si l'on reverse à tous les artistes ce qui leur est dû, ceux qui actuellement gagnent le plus vont forcément gagner moins, vu qu'on devrait enfin tenir compte de TOUS les artistes et non seulement de ceux qui sont sur les principaux média !
Mais il est clair en revanche que toute "complaisance" est à proscrire absolument.
Si on ne part pas de ces deux pré-supposés, ça ne sert à rien de discuter.

Nouveau commentaire :
Twitter

Poster un commentaire.

Dans la même rubrique :
< >