Le non lab n° 3 de Silerêves





Le lab, c'est c'est émission où DBC vous offre soixante minutes de liberté. Et vous en faites ce que vous voulez ! Silerêves présente son troisième lab lundi 28 mars à partir de 21 h 30 .


Silerêves
Silerêves
Un troisième lab de Silerêves sur dbc, est-ce pour toi un exercice de style ?

Pas du tout, c'est un besoin, car dans ce format j'ai beaucoup plus de liberté, je peux faire absolument tout ce que je veux et explorer jusqu'au bout des idées qui ne sont pas exploitables autrement (quoi faire ? Un film ? une pièce de théâtre ?). Ce qui s'est passé jusqu'à présent c'est qu'une idée m'a mené vers une autre idée, en conséquence j'ai eu l'idée d'y rattacher une autre idée, qui s'est liée à la première idée par le truchement d'une idée corollaire, etc. etc.... En fait oui, on pourrait appeler ça un exercice de style, dans le sens où il n'y a pas d'autre Lab dans ce même style, mais je ne me dis pas : il faut absolument faire ça ou ça pour surtout ne pas m'écarter de mon style. C'est comme ça, c'est tout. Quand je réécoute, ça me donne d'autres idées, que j'inclus à certains endroits du lab, afin que celui-ci ait tout de même une certaine cohérence.

Est-ce ce que ce format particulier d'une heure de programme est plus adapté à ta créativité qu'une chanson de 3 minutes ?

C'est vraiment 2 choses complètement différentes, je ne ressens pas du tout le même plaisir à la création de ces deux choses. J'ai besoin des deux, je pense que si je ne fais pas de lab, cette créativité particulière ira dans la réalisation d'une vidéo (d'ailleurs j'ai entrepris le clip du chant de Morphée, à base de marécages, de draps et de visages de femmes en train de jouir), ce qui va de soit vu que l'lab c'est un peu comme un film de cinéma. Ouais, c'est ça : c'est du cinéma, de la mise en scène avant tout, sauf que je ne sais pas toujours où ça va me mener ! Tandis qu'une chanson, c'est quelque chose de très particulier quand je me mets devant mon clavier j'ai déjà l'atmosphère de la chanson en tête, c'est déjà là, il faut seulement "accoucher". Heureusement que c'est 3 mn, car c'est douloureux, tant que tu n'as pas fini tu es suspendu à cette création et tes pensées ne quittent plus le processus d'accouchement. Un lab c'est différent, tu peux le laisser tomber et le reprendre plus tard (ce que j'ai fait), avec des idées neuves. Là j'avais eu du mal à la commencer, je ne pensais pas forcément le finir, d'ailleurs, vu qu'entre-temps des chansons et de la vidéo sont venus envahir ma tête. J'ai donc mis en ligne la première mouture, qui ne durait que vingt minutes, en proposant un mini concours pour en trouver la cachette sur mon site. Et puis tout d'un coup PAF ! le fil rouge du lab n° 3 est venu comme une évidence, et tout s'est enchaîné grâce à une seule phrase : dans le lab n°2 on pouvait m'entendre dans une cellule en train de dire, avec une voix de vieillard, "vous avez pas vu mon pull ?"


Silerêves
Silerêves
Pour nous mettre l'eau à la bouche, ce lab, il va être comment, sans tout dévoiler bien sûr...

Le premier lab était un peu naïf, le second plutôt dans la rigolade, celui-ci est en trois parties, et c'est assez compliqué, un peu comme un épisode de X-files ou un film de David Linch, il y a des références aux deux autres labs. Il n'arrête pas de commencer, c'est plein de chausse-trappes et de fausses sorties, à la fin on revient visiter le début (et pour que tu vois à quel point je suis vicieux, je te donne comme repère une certaine histoire de trou du temps lorsque le personnage d'Harry Kobeur est présent, et aussi une fenêtre, passage d'un univers à l'autre, que j'ouvre au début du lab, et que mon "double" franchis à la fin du lab). J'avoue, c'est vraiment tordu, il faut suivre, car rien n'y est fait par hasard, et les scènes se renvoient les unes aux autres, avec des personnages qui-ne-sont-pas-ce-qu'ils-semblaient-être, ni là-où-ils-semblaient-être. Enfin, la question se pose de savoir... "n° 1", c'est toi, JFR ? Harry Kobeur est-il "N°2", et est-il mon frère ? Mon père est-il le père Fouras ? Si Silereves est parvenu à rentrer par la fenêtre pendant la panne d'électricité, alors QUI était en train de faire le Lab n°3 ????? ET OU EST CE PUTAIN DE PULL !!!!!!!!! Je me suis bien amusé à faire tout ce système de "poupées gigognes", dans le lab n° 2 il y avait un truc dans ce genre aussi, mais là c'est poussé au paroxysme. Mon plaisir, c'est de mener l'auditeur sur une fausse piste, et de le surprendre en faisant jaillir d'autres niveaux de réalité, comme autant d'univers parallèles : le must c'est qu'il en arrive à ce demander si lui aussi n'est pas dans le lab. En fait je ne suis pas très sûr maintenant d'être dans la réalité ou bien dans le lab dans ma cellule.
Et je te rassure il y a quand même de la musique, il ne faut pas oublier la musique ! Il y a des morceaux faits tout spécialement pour le lab, on pourra deviner facilement lesquels puisqu'ils sont faits à partir de Jams avec Aral3 et même une boucle prise dans une chanson d'Apside, les 2 groupes qui ont dû me supporter. Que des trucs qu'on a pas entendu ailleurs, à part une chanson, ou bien peut-être quelques-uns dans les radioblogs sur mon site, où on peut écouter à présent au moins 60 % des essais que j'ai enregistré avant "PATCHWORK".


Silerêves
Silerêves
Tu annonces la fin d'une trilogie, est-ce la fin de tes contributions au lab ou le début d'autre chose ?

C'est la fin d'une trilogie, car une trilogie ça va par trois, et là ça fait trois (... cassé !!!!!). Si j'en fais un autre, ce qui n'est finalement pas exclu, j'ai décidé que ça ne sera pas le dernier opus d'une quadrilogie, mais plutôt le premier opus d'une deuxième trilogie, pour finalement faire trois trilogies, ce qui fera une trilogie de trilogies, disons le premier opus d'une "unité", mais là on ne peux pas appeler ça un "premier" opus, vu qu'il n'y en a qu'un, à moins qu'on appelle une trilogie une unité de quelque chose qui va par....... bon, d'accord, j'arrête. Je ferai forcément un autre lab, mais quand, je ne sais pas. J'aimerai bien faire un lab vidéo assez long.

C'est un non lab, qu'as-tu voulu dire par là ?

Ça, on le comprend en l'écoutant. L'un des thèmes récurants c'est "la page blanche", l'absence d'inspiration. J'ai fait de cette absence une "présence", puisque c'est vide parlons du vide ! Et de mon pull. Au début j'avais envie de faire ce troisième Lab mais je ne voulais pas refaire comme les 2 précédents. La question "que faire" est devenue le thème. Et puis après, ça part en vrille, comme d'hab.

Sinon, ça va ?

Non !

A écouter sur dbc le lundi 28 mars entre 21 h 30 et 22 h 30

Ecouter le non lab n° 3





1.Posté par Breton le 26/03/2005 18:59
Un voyage dans ce dialogue qui n'est pas sans rappeler les grandes heures du surréalisme, du dadaïsme, ce qui prouve que le net peut devenir l'outil d'une nouvelle culture et de l'art sous toutes ses formes, un renouveau en quelque sorte, je suis impatient d'écouter cela Lundi ! artistes à vos micros !

Nouveau commentaire :
Twitter

Poster un commentaire.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 27 Avril 2017 - 06:58 Solynch, version 2.0