Les dessous de 'The meilleur of le web'





Quand le projet associatif de proposer une alternative à la Star academy et à la chape de plomb que pose l'industrie sur la création musicale en France existe, nous devons nous en féliciter. A l'écoute des morceaux produits, on ne peut qu'applaudir une deuxième fois. Quoi un disque aussi qualitatif et divers pour douze malheureux euros ??? J'hallucine grââââveuh !


Jean-François Le Hir, président de Djeffouille project
Jean-François Le Hir, président de Djeffouille project
bn :D'où est venue l'idée de faire une compilation d'artistes ?
 
Jflh, président de Djeffouille project : Au départ en tant que mélomane invétéré je fouillais sur des sites amateurs.
J'ai fouillé pendant environ un 1 an par plaisir personnel et au bout d'1 an je me suis rendu compte que j'avais trouvé un sacré nombre de petites perles.
Parallèlement on en était à la Star Ac n° 3 le foutage de gueule était à son paroxysme alors j'ai décidé d'essayer de faire quelque chose de bien tout seul avec mes petits moyens.
J'ai consulté mes proches, consulté les artistes pour voir si l'idée leur plaisait et on a fondé l'association.

bn : Comment avez-vous financé le premier volume ?
 
Jflh : Pour financer le 1er volume il a fallu trouver un partenaire.
J'ai commencé à contacter toutes les sociétés connues mais elles en avait clairement rien à fiche de notre projet.
Ensuite j'ai ciblé sur les presseurs et là j'ai trouvé une boite sympa à Lyon (DCTC) qui a accepté de nous faire 150 vol1 gratuits.
Grâce aux ventes de ces premiers volumes gratuits on espère amorcer la pompe et produire le vol2 à 300 exemplaires.
 
bn : Le projet est-il viable à long terme ?


Jflh : L'avenir nous le dira mais je pense que le concept est bon.
En fait, c'est "Les artistes aident les artistes" puisqu'un vol permet la production du suivant.
Dans un premier temps il faut qu'on arrive à vendre des CD et à imposer petit à petit une image de marque.
Je n'ai aucune idée de ce qu'on pourra faire à long terme et je me concentre essentiellement sur le présent, en essayant de résoudre les difficultés au fur et à mesure ou elles se présentent.
On espère qu'on pourra produire un maximum d'artistes en tout cas.
 
bn : Comment prospectez-vous ?


Jflh : Pour trouver les artistes, je fouille sur tous les annuaires spécialisés, les pages perso.....
C'est arrivé aussi que ce soient les artistes eux-mêmes qui me contactent.
Pour vendre les CD, il faut faire connaître le site, donc on contacte un maximum de monde par internet, pour qu'on parle de nous, c'est un travail de Titan, il faut être tenace et patient.
Sinon on vend des CD autour de nous en comptant sur le bouche à oreille et on essaye de trouver des membres actifs de l'association pour former une grande chaîne dans toute la France.
Plus on aura de membres actifs dans l'association plus le bouche à oreille sera efficace

bn : Cherchez-vous de nouveaux partenaires ? Si oui, dans quels domaines ?
 
Jflh : On ne cherche pas des partenaires qui apportent de l'argent, car on a pas besoin d'argent pour l'argent mais seulement de vendre nos compilations pour faire connaître les artistes.
On cherche donc surtout des partenaires annonceurs qui peuvent nous aider à avoir du passage sur notre site et à diffuser notre action.
 
 
bn : Quel est le tirage du premier volume ?

Jflh : Pour le vol1, aujourd'hui, on a fait 150 exemplaires
par la suite on en refera  plus mais l'objectif est de sortir d'abord les vol 2 et 3 avant de produire plus de vol1 car on souhaite diversifier notre offre et produire le plus d'artistes possibles.
Pour le vol2 on a prévu 300 exemplaires dans un premier temps.

bn : La réalisation du 2 ème volume, est-elle proche ?
 
Jflh : Le vol1 est sorti début janvier et fin février on a vendu environ la moitié de ce qui est nécessaire pour produire le vol 2 qui est prêt.
Si on maintient ce rythme il pourrait sortir en mai mais c'est difficile de faire des pronostics, ça peut être avant ou après, c'est vraiment lié à notre capacité à faire des ventes du vol1.
Pour le 3 ça devrait être plus facile.
 

bn : Si un artiste veut vous proposer un titre, comment doit-il s'y prendre ?
 
Jflh : En fait ce n'est pas la peine de nous envoyer un CD tout de suite.
On essaye d'éviter de faire dépenser de l'argent aux artistes.
L'artiste peut nous donner l'adresse internet de son site ou on ira écouter ses titres.
Il peut également nous envoyer des extraits en MP3.
S'il n'a pas de site, dans ce cas il peut envoyer un CD
Dans tous les cas il suffit de me contacter à cette adresse  jflh@wanadoo.fr
 
 
bn : Pour le volume 3, avez-vous eu de nombreuses propositions spontanées ?
 
Jflh : Pas de nombreuses, mais on en a.
A chaque fois qu'un artiste me contacte, il peut être sur que je vais aller écouter attentivement son travail et je suis plutôt bon public.
 
bn : Êtes-vous vous même musicien ?
 
Jflh : Avant de me lancer dans cette aventure j'ai fait une quinzaine de chansons et musiques que j'ai mises gratuitement sur Internet.
Je me suis bien marré à les faire mais ça ne révolutionnera pas l'avenir de la musique en France à mon avis.






1.Posté par vesigothik@yahoo.fr le 28/02/2004 14:37
Jeff est motivant. Il s'intéresse à votre boulot, sans vouloir prendre des intérêts, mais juste pour faire avancer les choses ! A suivre de prêt !

Nouveau commentaire :
Twitter

Poster un commentaire.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 27 Avril 2017 - 06:58 Solynch, version 2.0