Les limites de Julien Doré






Les limites de Julien Doré

Ersatz

Difficile de passer à côté du disque de Julien Doré tellement la grosse armada a été sortie. Couvertures de multiples journaux, jusqu'aux Inrocks, partenariat avec un fabricant de portables, spots télévisés etc etc. Julien Doré était quasiment prêt à envahir l'Irak. Le personnage a un côté gonflant qu'il trimballe de plateaux de télé en interviews sur papier glacé avec la tête un peu enflée d'artiste qui a fait les beaux arts et tutoie Duchamp. Wow ! La musique restant la musique, même si sur ce site nous avons pour vocation de défendre les autoproductions et les indépendants, c'est aussi faire notre métier que de jeter une oreille à cet ersatz.
Un ersatz un peu fourre tout, partant dans plusieurs directions qui, finalement, ne se valent pas toutes. Il y a le single qui deviendra un tube à force de rotations télés et radios. Il s'agit d'un mid tempo sympa, country sans grande originalité, « Les limites ». Nous dirons, juste sympa. Le meilleur est à chercher dans le duo avec Arno (« de mots »), excellent titre rock sur lequel leurs deux voix se mèlent admirablement. Et puis il y a « Les bords de mer » au texte sympa dans la lignée du early Bashung, jolie chanson avec de jolies guitares et de jolis violons. Il est vraiment question de Bashung sur l'amusant « dans tes rêves » où Doré se met au name dropping avec humour (Cantat, Carla Bruni). « Bouche pute »qui commence comme un morceau du Velvet recèle de magnifiques guitares qui se répondent en stéréo mais également des vocaux surjoués que l'on retrouve sur d'autres titres, comme les vibratos d'une autre époque sur  « Los Angeles » où Julien Doré réussit à invoquer à la fois Julien Clerc et tous les scouts qui ont joué « San Francisco » autour d'un feu de camp. On retrouve des vocaux surchantés sur « First lady » et sur « j'aime pas » à la couleur forcée, maniérée. Finalement, les titres folk sont les mieux réussis comme « Acacia » mais qui ressemble un peu au « Morgane de toi » de Renaud.
A mon humble avis, Ersatz manque d'une vraie direction artistique et d'un peu d'humilité.




1.Posté par zestroy le 29/06/2008 23:01
tu n'aimes peut-être pas le personnage, il a pas plus de pub que Coldplay ou Jenifer, mais son album vaut bien plus que ce que tu en dis !!!
les paroles sont poetiques et innoventes, album trés musical, Piano Lys et Pudding Morphina sont des titres qui méritent d'être relevés comme Bouche pute... qui est assez magistral et innovante pour une chanson d'amour...
ça manque un peu d'objectivité ton analyse dommage ....
avoir fait les Beaux-Arts c'est pas forcément une tare..

2.Posté par orphee le 29/06/2008 23:35
Je ne suis pas du tout d'accord avec ce commentaire "Ersatz manque d'une vraie direction artistique et d'un peu d'humilité" le fait d'ajouter "un peu d'humilité" à "manque de direction artistiques" est un jugement moral non un jugement professionnellement discirminant.

D'autre part, une des volontés engagées de cet album est iconoclaste de ses références, par conséquent on se demande bien ce qu'un directeur artistique "donc convenu" -- puisqu'il y en a un qui est l'artiste inédit -- aurait pu apporter de de plus à cet album, sinon l'anéantir... en faisant la xième resucée des références sur lesquelles il travaille... Cet album est un essai, dans le sens utilisé en philosophie et en littérature, c'est à dire que le propos critique invente sa forme singulière, même si elle est sensible, pour se dire de façon exprimée.

On en reparlera quand Julien Doré aura produit des musiques pour les autres, alors on oubliera la bévue d'avoir cherché un DA externe de Ersatz...

3.Posté par fluxus le 30/06/2008 00:23

il y a des bonnes critiques dans les mauvaises critiques,
il y a de mauvaises critiques dans les bonnes.

A mon humble avis.

4.Posté par musiciens .biz le 30/06/2008 15:55
Philippe Manoeuvre a écouté l'album de Julien Doré - "Ersatz"-. Et il se livre a une critique particulièrement méchante. C'était dans "ça balance à Paris" sur Paris Première diffusé le 14 juin 2008 !

Extaits :

- "Ce n'est pas un disque rock and roll"

- "On entend Julien Doré chanter, c'est déjà bien.

- "J'ai écouté ce disque et je suis un peu perplexe. En voyant une photo de presse, ai compris : c'est un jeune chanteur qui caresse le blaireau dans le sens du poil !"

5.Posté par zestroy le 30/06/2008 18:20
j'ai vu l'émission, c'est pas vrai...c'était pas méchant !!

c'est pas du rock, et alors ?? on le savait dés le départ, puisque Doré fait du rock avec son groupe et en anglais...c'est pas une critique que de dire qu'un album n'est pas rock...
c'est pop/folk et c'est trés beau comme ça...
il a dit j'ai écouté l'album avec plaisir et il a énuméré la liste des gens qui avait pu inspirer Julien Doré... qui d'ailleurs était présent lors de cette critique et ne l'a pas mal pris...bref

aprés Manoeuvre depuis qu'il a fait la Nouvelle Star en tant que jury et vu ses critiques... son opinion perso....no comment...il dira que l'album d'Amandine est sublime ça c'est certain...

mais surtout trouver de la ressemblance à "Los Angelès" et "Morgane de toi" je trouve ça grave !!!!!!!

Pour une fois qu'il y a un mec un peu marrant et inspiré en France faut qu'on le casse...pfff...

6.Posté par musiciens .biz le 30/06/2008 19:38
oui Manoeuvre dit ce qu'il veut, c'est son pb, comme nous qui avons trouvé cet album pas mal mais un côté irritant dans le chant quand il se la joue un peu. (les trémolos sur los Angeles)
Ré écoutez Morgane de toi...et acacia (pas LA) c'est la même harmonie, les mêmes accords. m'enfin bon, si ça vous plait c'est l'essentiel, y a pas de vérité dans tout celà, notre critique reste notre critique, bonne route à julien doré et à vous même...

7.Posté par archive le 30/06/2008 19:19
cher musicien.biz

le jugement moral sur la personnalité et le parcour de doré médiatique donne un goût de piquette à votre critique musicale.(en gros le mot crédible par en fumé.. même si soit disant l'album est pas trop mauvais et meme s'il est mauvais lier un jugement média à une critique d'un cd c'est vain et d'un niveau JMM)

Pour le reste musicale donc en effet chacun ses goûts et ses cadres
voir ses limites....

Ps votre derniere phrase est une critique réversible.
là où à votre humble avis il y a erreur et bien au contraire
pour moi c'est même la qualité de ce 1 er album.


re PS pour manoeuvre philippe manoeuvre...
et bien il faut regarder dvd d'ersatz.(tres sympa d'ailleur d'y voir tous les musiciens et les discussions sur les morceaux)
puisque qu'on est sur musiciens.biz ;-)


bonne continuation dans le monde de l'indé et de l'autoproduction





8.Posté par musiciens .biz le 30/06/2008 19:39
haha, on est dans le débat passionnel mon cher archive. Laissez moi avoir un haut le coeur devant certaines pratiques commerciales de bourrage de crâne et, aussi, svp, laissez moi juger un bootleg inaudible de Johnny thunders comme la septième merveille du monde, parce que c'est lui, parce que c'est moi...la musique c'est tellement affectif, tellement subjectif...
salutations

9.Posté par jérôme le 01/07/2008 21:05
ben en fait et simplement , c'est très mauvais , voilà c'est tout , pas de quoi en faire un flan

10.Posté par Laure le 04/07/2008 17:50
Ce qu'il faut surtout préciser pour comprendre pourquoi cet album est inégal, c'est que de nombreux artistes ont participé à son écriture et sa composition. Julien n'est finalement qu'un interprète ++ puisqu'il n'a réellement composé seul que 4 morceaux sur 14 (voir les crédits), qui ne sont à mon sens pas les meilleurs :
- Bouche pute : celui là me fait mentir, il est classe
- Pudding Morphina est surtout porté par sa production réussie, sinon la mélodie est très moyenne, le morceau est bof bof
- Piano Lys : je crois que c'est le pire morceau de l'album, très énervant
- Los Angeles : bof bof

En revanche un morceau comme Les bords de mer est vraiment beau, avec un texte très au dessus de tout ce qu'on entend en chanson française en ce moment. Dommage qu'il ne soit pas de Julien (rendons grâce à l'auteur Doriand).

Idem pour First Lady, écrit par BabX, j'adore le texte. La mélodie c'est du BabX, un album entier c'est long mais là sur Ersatz ça relève le niveau.

Le morceau avec Arno, Les mots, est bon aussi je trouve. Idem pour la reprise de Gainsbourg, SS in Uruguay.

Le reste on écoutera paske c'est Julien Doré. C'est ce que je comprends dans la critique de musiciens.biz : ce grand renfort médiatique permet d'attirer les gens.
Et le single Les limites est sympa, mais c'est vrai qu'avec un clip très original et un refrain très radio edit, ça va aussi aider à rester dans les têtes car bien martelé aux oreilles des gens.

Toujours pour répondre à musiciens.biz je trouve que la direction artistique est bien là, mais confier un album à 3 réalisateurs différents c'est compliqué... Si seulement Renaud Letang - le producteur de Feist - avait accepté de tout réaliser, il aurait peut être enlevé 3-4 titres et fait mieux sur les Bords de mer ou Bouche pute, ou la prod est finalement assez nian nian à mon goût ;)

Enfin, je suis complètement d'accord avec le fait que ce projet manque d'humilité, comme la façon de chanter de Julien (et comme le personnage peut être), qui gagnerait en honnêteté à en faire un peu moins, tant sur la voix rauque que sur les vibratos à la Wilhem. Mais bon c'est vrai que ça impressionne les moins de 17 ans ;)

bizzzzz !

11.Posté par Titi le 07/07/2008 12:29
Je le trouve bien cet article , il as effectivement pris la grosse tete ce jeune , mon cousin qui le connait bien pourras vous le confirmer .
De toute facon c'est dans 2 ans quand il auras fait un autre album qu'ont sera fixer, ou bien il serat oublier comme la plupart de ces " pseudo star " que les grosses maison de disque propulse pour faire de l'oseille ... je ne met d'exemple vous savez surement de qui je parle ...

12.Posté par califourchon le 10/07/2008 10:28
laure devrait relire les credits.

Nouveau commentaire :
Twitter

Poster un commentaire.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 6 Juillet 2017 - 18:29 Stéphane Mondino - Les rêves de Babylone

Vendredi 19 Mai 2017 - 17:37 Geyster - With all due respect