Mort aux Ramones





Les Ramones furent un groupe amblématique du punk rock américain. Leur bassiste, Dee Dee, a écrit son autobiographie avant de mourir d'une overdose en 2002. Cette autobiographie est parue aux éditions " Au Diable Vauvert" traduite de l'américain par Virginie Despentes. Retournons-nous sur cette époque pour en dresser le décor.


Mort aux Ramones
Quatre kids au début des années soixante dix traumatisés par les Stooges montent un groupe improbable qui prend comme nom générique le pseudo dont s'est affublé Douglas, à savoir Dee Dee Ramone. Personne ne sait vraiment jouer, qu'importe, les Ramones étaient nés pour montrer au monde que le rock n'était pas obligatoirement synonyme de virtuosité. Portés par le mouvement punk New Yorkais ou Londonien, les Ramones firent la carrière que l'on sait et marquèrent des générations de kids.

Ce livre n'est pas une biographie des Ramones ou alors évasive. Dee Dee y est assez avare de détails. L'on y croise Sid Vicious se faisant un fix, trempant sa seringue dans l'eau des toilettes, Johnny Thunders, autre junkie notoire fort peu en odeur de sainteté auprès de Dee Dee, Stiv Bators à Paris où il devait décéder, renversé par un taxi, et, fort peu de Ramones. On y apprend le pourquoi de toutes ces références germaniques qui peuplent l'univers des Ramones dont les chansons furent essentiellemnt composées par lui, même après son départ du line up. Il semblerait que le seul Ramones qui trouve grâce aux yeux de Dee Dee soit Marky alias Mark Bell ex batteur des Voidoids de Richard Hell.
Johnny est décrit comme un tyran caractériel, Joey comme l'Averell des Ramones. C'est surtout un livre qui raconte le walking on the wild side de Dee Dee, dans la dope depuis la pré adolescence. Une addiction qui le mènera à une OD fatale. Témoignage d'un junkie sur son quotidien tragique, "Mort aux Ramones" est un livre assez bouleversant. Hey Ho, Let's go ! et on remet "Blitzkrieg Bop" sur sa platine. RIP Dee Dee !

Soirée Ramones
Soirée Ramones

Soirée Ramones mardi 12 avril

A paris on organise une soirée dédiée aux Ramones, la Ramones Mania , avec coverband (les Ramonaz), projection du film de Lech Kowalski "Hey is Dee Dee Home", des clips, et bien entendu de la musique. L'entrée est libre, à partir de 19 h. Ce sera à La Cantada 13 rue Moret 75011 Paris. Vous trouverez plus d'infos sur le site horscircuits.com






1.Posté par Clausse missipi le 14/11/2007 19:50
Ccon je pige rien
NDLR : y a rien à piger, gabba gabba hey ! teenage lobotomy ?

Nouveau commentaire :
Twitter

Poster un commentaire.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 27 Avril 2017 - 06:58 Solynch, version 2.0