Racines, chroniques d'un monde sans pitié






Racines
Racines
musiciens.biz : Comment est né le groupe ?

En février 1995 naissance du groupe après diverses expériences personnelles. Comme beaucoup de musiciens les chemins se croisent, on joue ensemble, les affinités se créent, la passion les rêves et les projets nous réunissent maintenant depuis plus de 9 ans. 

musiciens.biz : quelles sont vos influences et point de repères ?

Bruce Springsteen représente "l'attitude" et l'intégrité du musicien tant par son oeuvre que par ses concerts. Gainsbourg pour sa poésie. Et en vrac : Rolling Stones, Calvin Russel, Téléphone, ACDC, le blues de Charlie Patton à Gary Moore en passant par John Lee Hooker et Buddy Guy...et bien d'autres mais la liste serait trop longue.

musiciens.biz : Comment êtes-vous venus à vous dire "on fait un disque" ?

On fait un disque parce qu'on a envie de laisser une trace. Après les concerts, c'était une façon de faire voyager notre musique et de prolonger avec le public ces instants d'intimité.

musiciens.biz : Comment travaillez-vous ? Ensemble ou chacun de son coté ? Qui fait quoi dans "Racines" ?

Chacun de son côté pour la création (la musique et ensuite les textes) et ensemble pour la finalité. Reynald c'est le compositeur, guitariste, bassiste, son côté cartésien en fait le gestionnaire et l'administrateur du groupe. Daniel c'est l'auteur, chanteur, choriste, harmoniciste, son côté rêveur en fait le créatif, l'arrangeur du groupe.

musiciens.biz : Intégrez-vous d'autres instruments ou d'autres musiciens sur le prochain disque?

Le prochain album sera dans la continuité d'intimiste. Samples de batterie, guitares acoustiques, basse, harmonica, chant, contre-chant et choeurs. Mais rien n'est figé encore, pourquoi pas d'autres musiciens acoustiques !

musiciens.biz : Vos textes sont engagés, portez-vous un message ou une révolte ?

On ne veut surtout pas porter de message, mais juste exprimer la révolte que l'on a en nous. Une façon d'exorciser sa colère, son indignation, sa rancoeur, sa violence.

musiciens.biz : Quels sont les objectifs que vous vous fixez ?

Continuer pour ne pas mourir. Nous vivons pour et à travers notre musique, l'idéal serait d'en vivre mais aujourd'hui on la fait vivre.

musiciens.biz : L'autoproduction est-elle un piège ou une liberté ?

On ne choisit pas l'autoproduction parce que c'est un vrai parcours du combattant. Mais quand on veut continuer à avancer c'est le seul moyen existant quand les portes des labels restent fermées.L'autoproduction nous garantit notre liberté et notre intégrité dans l'expression de notre musique.

musiciens.biz : Pensez-vous que l'on puisse accéder à un public assez large par l'autoproduction ?

L'autoproduction n'est pas un frein pour accéder à un large public. C'est la communication qui peut apporter la reconnaissance. Il faut pouvoir se faire entendre pour se faire connaître, que l'on soit en autoproduction ou signé.

musiciens.biz : Quels sont les points sur lesquels vous allez travailler pour rendre votre musique plus performante ?

L'expérience va nous permettre d'aller plus loin dans notre création. On a appris pour pouvoir être plus performant dans l'enregistrement et le mixage. On veut maîtriser complètement ce futur album pour qu'il soit le plus vrai possible.





Nouveau commentaire :
Twitter

Poster un commentaire.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 27 Avril 2017 - 06:58 Solynch, version 2.0