Rose Cabine flirte avec Eros sur de l'electronica






Rose Cabine flirte avec Eros sur de l'electronica
Très intéressant ce "j'ai vu des filles avaler" que n'aurait pas renié l'Apollinaire des " Exploits d'un jeune Don Juan." Il est dit avec la voix juvénile et désabusée qui lui permet d'échapper au glauque pour s'inscrire artistiquement dans nos fantasmes et rêveries. A écouter sur leur page myspace

Leur biographie

Laurent La Torpille est un artiste sonore qui s'intéresse particulièrement à la dimension spatiale du son. S'inscrivant également dans une démarche proche de l'art optique, ses oeuvres prennent la forme d'installations et de performances qui créent un dialogue dynamique entre différents éléments visuels et sonores.
En explorant multiples médias de création, Laurent La Torpille a été amené à collaborer avec des musiciens, des compagnies de théâtre et de danse, des acteurs et des écrivains.

Le corps occupe une place prépondérante dans l'oeuvre de Marie-Laure Dagoit. Elle le travaille, l'écrit, le dit et le métamorphose. Qu'elle utilise l'écriture, la lecture ou l'installation, elle explore et explose la langue.
Marie-Laure Dagoit est la fondatrice des éditions Derrière la Salle de Bains où elle publie depuis 12 ans des auteurs américains et français.

Rose Cabine est un groupe conçu par Laurent La Torpille collaboration avec l'écrivainMarie-Laure Dagoit. Le texte et le son sont en étroite relation, mais se dominent tour à tour.




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 27 Avril 2017 - 06:58 Solynch, version 2.0