Samantha Fish - Chills and fever






Une cover des Ronettes pour ouvrir un album, finalement il n'y a pas mieux. Surtout dans une veine comparable à celle que firent les Detroit Cobras, ça pose un disque. Celui de la blueswoman Samantha Fish est donc posé du côté vintage de la chose avec des chansons à l'ancienne qui fleurent bon les sixties et orchestrées avec saxophone et section de cuivres. Soul sur « hello stranger » tout en groove délicat, blues sur « hurt's all gone », regardant chez Tamla Motown et les Supremes avec « you can't go ». La voix de Samantha Fish a gagné en « rapeux » comparée à ses premiers albums comme transfigurée par son répertoire. Un vrai bonheur de l'entendre sur des titres comme « Either way I lose » avec son interprétation habitée.Voilà comment faire du neuf avec un héritage parfaitement assumé des meilleures heures de la soul. Magnifique disque à écouter ne serait-ce qu'une fois mais attention à l'addiction.


samanthafish.com



Nouveau commentaire :
Twitter

Poster un commentaire.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 25 Mars 2017 - 07:32 UBMO - Un bruit dans mon oreille

Mercredi 22 Mars 2017 - 07:06 CJ Ramone - American beauty