Sophie Meriem Rockwell, "on se libère de rien : ni d'être sur Myspace ni de ne pas y être"





"Et la chute" , son nouvel album vient de sortir. entretien avec Sophie Meriem Rockwell :


Sophie Meriem Rockwell, "on se libère de rien : ni d'être sur Myspace ni de ne pas y être"
Est-ce qu'il est important pour vous de déconstruire vos chansons et de lutter avec le beau pour construire votre esthétique ?

Je ne désavoue pas cette analyse qui situe ce je que fais dans les circonstances du moment actuel : le beau qui s'opposerait à la généralisation de l'art comme objet. A ce sujet on peut relire l'Esthétique de Hegel... Néanmoins, quand je compose et que j'écris c'est la logique de mes chansons qui me traverse et non pas l'application d'une théorie...


Sophie Meriem Rockwell, "on se libère de rien : ni d'être sur Myspace ni de ne pas y être"
Y-a-t-il un risque d'être incomprise et ce risque, s'il existe, est-il un frein à votre expression artistique ?

Le seul risque est que je ne comprenne pas toujours moi-même ce qui tente de s'exprimer à travers ma musique à l'instant où je compose. Et c'est ce moment qui est fragile et souvent m'empêche d'aller jusqu'au bout. Je ne cherche ni à être comprise ni à être incomprise mais entendue.

Essayez-vous de contrôler comment vous allez être perçue ?

Non

J'ai lu dans une de vos interviews que vous n'aimiez pas les commentaires et que vous ne vouliez pas avoir d'amis, ce qui justifiait que vous ne vouliez pas de page myspace. Un artiste doit-il se libérer de tout ça ?

J'ai beaucoup de difficultés à envoyer mes mails en cc, écrire à quelqu'un c'est toujours de l'ordre l'intime, parce que l'adresse à son importance. Répondre à une interview suivra un trajet qui m'échappe mais c'est à vos questions que je réponds. Par contre on se libère de rien : ni d'être sur Myspace ni de ne pas y être...

Vous jouez de la musique avec votre subjectivité, que pensez-vous de la subjectivité de vos auditeurs?

Le mot "subjectivité" est difficile...Je ne joue pas de la musique avec ma subjectivité : ce n'est pas un esprit qui pense au delà du corps mais un être qui s'incarne au milieu des autres. Et là, chut !...

Sophie Meriem Rockwell, nouvel album :"et la chute"

sophiemeriemrockwell.net



Nouveau commentaire :
Twitter

Poster un commentaire.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 27 Avril 2017 - 06:58 Solynch, version 2.0