Thierry Cordier





Sorti pour quelques temps des brûmes longitudinales de l'Est, le Longovicien THC décortique et met en festin nu ses démons intérieurs. Album très travaillé et pensé, du solo de guitare à la plus petite note de cymbale, le moindre mot ou souffle n’est jamais le fruit du hasard. Moins électro que son précédent " Kri " , c’est cette fois plus chez Bashung, Miossec, voire Gainsbourg qu’il faut chercher ses frères de lait.


Thierry Cordier

« mon intérieur »

Dû à une façon de (non) chanter quelquefois, ajoutant à cela le choix des sujets dissertés : nuits glauques, loosers magnifiques, cigarettes, sexe et alcool, heureux habitants de ces chansons pop tranquilles. S'entourant de musiciens venus d’horizons divers tels René Dagognet (trompette, buggle) enchassant nos oreilles pour une improbable dérive lunaire dans "Longwy la nuit", Samy Boucena (violon), Piere Ughi (basse), Piere Lacchini (piano) complétant la formule afin de mettre en lumière les ambiances de fin de siècle. Thierry Cordier (dé)livre ici un album tout à fait réussi jusqu’au bout ( même la surprenante reprise de « comme d’habitude »... de qui vous savez... + le très long titre « bonus » ) , cela valait vraiment le coup d’attendre !! [www.myspace.com/thierrycordier]url:http://www.myspace.com/thierrycordier



Nouveau commentaire :
Twitter

Poster un commentaire.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 6 Juillet 2017 - 18:29 Stéphane Mondino - Les rêves de Babylone

Vendredi 19 Mai 2017 - 17:37 Geyster - With all due respect