Vincent Delerm "15 chansons" réussies






Vincent Delerm "15 chansons" réussies
L’idée de Vincent Delerm d’appeler son album « 15 chansons »n’est pas si bête que ça. L’album fait bloc, rien qui ne dépasse, rien qui ne tranche. Ses quinze chansons sont faites d’un même bois, les orchestrations sont belles, de facture classique, des musiciens talentueux colorient avec parcimonie les tableaux dressés par des textes bien tournés. Le name dropping , peut être moins systématique ou mieux amené qu’autrefois, est là et nous sommes rassurés. Certaines chansons ont un titre improbable qui vous fera peut-être sourire comme « Un tacle de Patrick Viera n’est pas une truite en chocolat ». Delerm procède par accolage d’idées et successions de tableaux. On eut aimé qu’il ne fasse pas du procédé une récurrence. L’auditeur lambda (c’est moi Lambda, Marcel Lambda, enchanté !) aime a être bousculé et ne pas être le témoin d’un procédé. Ce sera ma seule réserve sur un disque qui fonctionne à merveille dans sa catégorie, le ton badin ou ironique, décrivant les saveurs du temps passé. Mais Delerm n’est jamais aussi intéressant que lorsqu’il va plus loin et copine avec le jugement de son auditeur sur des chansons comme « Tous les acteurs s’appellent Terence » où le mode superficiel du monde du showbiz et ses hommages façons émissions de Drucker est moqué avec finesse. Ou encore sur le titre « Le Coeur des volleyeuses bat plus fort pour les volleyeurs » et ses niveaux de lecture pluriels. Un petit tacle pour la route, une pincée de nostalgie, Delerm signe quinze chansons qui font un disque réussi.




Nouveau commentaire :
Twitter

Poster un commentaire.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 6 Juillet 2017 - 18:29 Stéphane Mondino - Les rêves de Babylone

Vendredi 19 Mai 2017 - 17:37 Geyster - With all due respect